Société Française de Rhumatologie

Dossier Arthrose


E. Comment traiter l'arthrose ?


>> Comment lutter contre l'inflammation ?



Deux types de produits sont utilisés : les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) (c'est-à-dire des médicaments anti-inflammatoires ne contenant pas de cortisone) et les infiltrations de corticoïdes. Ces dernières font l'objet d'un autre chapitre, nous n'envisagerons donc ici que les anti-inflammatoires non stéroïdiens.

Ils ont pour objectif non seulement de soulager la douleur, mais aussi de combattre l'inflammation qui se manifeste au cours des poussées congestives d'arthrose.

Leur prescription, effectuée par le médecin, est en général d'une durée de 10 jours (mais dans certains cas ils peuvent être donnés beaucoup plus longtemps). Il n'existe pas d'AINS plus efficace qu'un autre : cela dépend de la personne à qui il est administré.

Les troubles digestifs qu'ils peuvent engendrer, (qu'ils soient pris par la bouche, en piqûres ou en suppositoires), sont en général efficacement combattus par des médicaments protégeant l'estomac.

Il ne faut jamais associer deux AINS : on n'augmente guère l'efficacité mais on augmente les risques de mauvaise tolérance, notamment digestive ou cutanée.

Les nouveaux anti-inflammatoires non stéroïdiens appelés coxibs ont une efficacité équivalente aux autres AINS, mais semblent mieux tolérés sur le plan digestif.

Enfin, les gels et pommades anti-inflammatoires sont parfois utiles localement pour les articulations superficielles telles celles des doigts ou les genoux. Toutefois leur application doit être décidée par un médecin car ces produits selon leurs composants, peuvent déclencher des irritations si on se masse avec, ou bien entraîner des réactions lors de l'exposition au soleil. La moindre réaction de la peau après l'utilisation doit faire cesser immédiatement l'application.



<< Précédent [ Fermer la fenêtre ]

© SFR - Dossier Arthrose 2005