Société Française de Rhumatologie

Dossier Spondylarthrite ankylosante


B. Comment se manifeste la spondylarthrite  ?


>> Quelles sont les articulations touchées ?


Il faut distinguer les atteintes dites axiales, des atteintes périphériques.


On entend par atteinte axiale, les lésions au niveau de la colonne vertébrale, du bassin, et de la paroi thoracique antérieure.


L'atteinte de la colonne rachidienne peut se localiser à n'importe quel étage, du rachis cervical au rachis lombaire. L'inflammation siège au niveau des ligaments et des articulations entre les vertèbres.




Au bassin, ce sont les articulations sacro-iliaques (figurées en rouge sur le schéma) qui sont la cible privilégiée de la spondylarthrite. Elles sont situées dans la fesse, entre le sacrum et l'os iliaque.



Enfin, le thorax peut être atteint. La cage thoracique est consitutée en arrière de la colonne vertébrale, en avant du sternum et latéralement par les côtes qui s'articulent en avant avec le sternum et les vertèbres en arrière.



Les atteintes périphériques, comprennent toutes les autres articulations des membres supérieurs et inférieurs. Ce sont surtout les grosses articulations comme le genou ou la hanche qui sont touchées.



Les articulations des doigts et des orteils sont également atteintes, avec une inflammation non seulement de la synoviale, mais aussi des enthèses.

Enfin, l'atteinte inflammatoire des enthèses touche préférentiellement le talon.
Plusieurs structures peuvent être touchées :

  • l'insertion du tendon d'Achille sur l'os ;
  • les bourses séreuses de part et d'autre du tendon ;
  • et l'insertion sous le talon de l'aponévrose plantaire.



<< Précédent [ Fermer la fenêtre ]

© SFR - Dossier spondylarthrite 2007