Société Française de Rhumatologie

Dossier Spondylarthrite ankylosante


D. Comment fait le médecin pour poser le diagnostic de spondylarthrite ?


>> Doit-on faire des radiographies ?


Oui, car parfois l'aspect des lésions est évocateur du diagnostic de spondylarthrite. La spondylarthrite atteignant préférentiellement la colonne vertébrale et les sacro-iliauqes, ce sont surtout des clichés de cette région qui vont être réalisés.


L'aspect des sacro-iliaques est caractéristique avec le développement souvent de façon bilatérale de petites érosions principalement des versants iliaques de ces articulations. Ce phénomène est ensuite suivi d'une construction osseuse qui va toucher les deux berges de l'articulation, puis de l'apparition au dernier stade de véritable ponts osseux qui vont faire disparaître l'interligne articulaire.


Spondylarthrite

Aspect normal


L'atteinte rachidienne va également montrer des images d'érosions et de constructions osseuses. La forme des vertèbres va se modifier progressivement.
Tout d'abord c'est l'angle antérieur qui va s'émousser, puis une ossification se produit sur le bord antérieur, donnant à la vertèbre un aspect « carré ».


Spondylarthrite

Aspect normal


Sur les radiographies de face, on distingue la formation des syndesmophytes qui sont de fines ossifications naissant au niveau du disque et se dirigeant verticalement vers le haut et vers le bas. La fusion avec les ossifications des vertèbres supérieures et inférieures explique l'ankylose rachidienne.


Spondylarthrite

Aspect normal


Un autre aspect radiographique permettant au médecin d'orienter le diagnostic vers une spondylarthrite, est l'image des enthésites inflammatoires en particulier du calcanéum. Elles se présentent sous la forme d'un aspect épaissi et densifié de la face postérieure du calcanéum.


Spondylarthrite

Aspect normal


D'autres localisations sont possibles sur le bassin, les hanches et le genou.

Si ces images sont très utiles au diagnostic, il faut savoir qu'elles apparaissent souvent en retard par rapport aux symptômes comme la douleur et ne se modifient pas de façon suffisamment sensible pour apprécier une amélioration ou l'efficacité d'un traitement.



<< Précédent [ Fermer la fenêtre ]

© SFR - Dossier spondylarthrite 2007