Société Française de Rhumatologie

Dossier Spondylarthrite ankylosante


F. Comment traiter aujourd'hui la spondylarthrite ?


>> Que faire contre la douleur ?



La douleur est fréquente au cours de la spondylarthrite. L'un des objectifs principaux des traitements est de la minimiser le plus possible. C'est le rôle en premier lieu des antalgiques car ils permettent de vous soulager rapidement. De plus, à la différence des AINS, ils sont bien tolérés sur le plan digestif et en général sans danger.
Vous pouvez les prendre aussi bien pendant un repas qu'en dehors, ce qui vous laisse une marge de manouvre pour adapter au mieux les prises en fonction de votre douleur.
Si votre douleur a tendance à être permanente, il vaut mieux prendre les antalgiques à intervalles réguliers, sans attendre que la douleur ne réapparaisse pour reprendre le médicament suivant.


Le paracétamol est le chef de file des antalgiques. Il peut vous être prescrit seul ou en association avec d'autres molécules comme la codéine, le dextropropoxyphène ou le tramadol. Il est parfaitement toléré à condition de respecter les doses prescrites.


De nombreux antalgiques existent, et dans le cadre d'une douleur chronique comme celle observée fréquemment au cours de la spondylarthrite, une hiérarchie a été établie pour la prescription des différentes molécules. Votre médecin déterminera donc, en fonction des caractéristiques de votre douleur, quel est l'antalgique le mieux adapté.



<< Précédent [ Fermer la fenêtre ]

© SFR - Dossier spondylarthrite 2007