© Soumission Congrès 2006
SFR
Société Française de Rhumatologie
Envoyer à un ami Imprimer
 RESUME SELECTIONNE
 Lu.60

Lombocruralgie en milieu hospitalier: A propos de 70 cas
L. Abdelmoula, N. Testouri, R. Ben M'Barek, C. Bel Haj Yahia, L. Chaabouni, R. Zouari

 Introduction

La névralgie crurale est l’expression d’une souffrance du nerf crural tout au long de son trajet. Elle représente 6,26% de l’ensemble des névralgies des membres et 6,46% de l’ensemble des radiculalgies du membre inférieur soit une cruralgie pour 16 sciatiques. Nous proposons d'étudier le profil épidémiologique, clinique, radiologique et d’analyser les données étiologiques, thérapeutiques et évolutives des lombocruralgies vues en milieu hospitalier.

 Matériels et Méthodes

Etude rétrospective de 70 observations de cruralgies colligées dans le service de Tunis durant une période allant de 1983 à 2006.
Notre série a comporté 47 hommes et 23 femmes.

 Résultats

La moyenne d’âge des patients était de 51,9 ans (24-82 ans) . Six de nos patients étaient diabétiques non insulinodépendants avec une durée moyenne d’évolution de leur maladie de12, 9 ans (5à20 ans). Aucun facteur déclenchant n’a été rapporté dans tous les cas.la névralgie était d’horaire mécanique dans 38 cas, inflammatoire dans 19cas .L'altération de l’état général était noté dans 14 cas.À l’examen ; Leri était positif dans 45 cas ; le signe de la sonnette n’était positif que dans 23 cas où la cruralgie était associée à une lombosciatique.Un examen tomodensitométrique a été réalisé dans 34cas .une IRM a été réalisée d’emblée dans 10cas .On a retenu comme origine à la cruralgie une Hernie Discale dans 26 cas, compliquée dans un cas d’un syndrome de la queue de cheval, un canal lombaire étroit est noté chez 2cas.À coté des cruralgies d’origine dégénérative ; 3cas de cruralgies étaient imputables au diabète, 2cas étaient secondaires au mal de Pott et 2 cas sont dûs à une métastase vertébrale.Le traitement était fonction de l'étiologie.La cruralgie commune, étant la plus fréquente, son traitement était basé sur les moyens médicamentaux et physiques.On a eu recours à la chirurgie dans 11 cas, chimionucléolyse dans 2 cas.

 Conclusion

Les névralgies crurales symptomatiques doivent toujours être recherchées quoiqu’elles ne représentaient que 5 à10% de l’ensemble des cruralgies.
Les auteurs insistent sur l’intérêt, devant une exploration rachidienne négative de rechercher les autres causes de compression du nerf crural le long de son trajet extra rachidien, abdominal et pelvien.

Mots-clefs :
la névralgie crurale

© SFR - Soumission Congrès 2006

Envoyer à un ami Imprimer