© Soumission Congrès 2009
SFR
Société Française de Rhumatologie
Envoyer à un ami Imprimer
 RESUME SELECTIONNE
 

Syndrome des ongles jaunes au cours de la polyarthrite rhumatoïde
W. Korbaa, S. Ottaviani, P. Richette, T. Bardin

 Introduction

Le syndrome des ongles jaunes est une entité rare. Il peut s'observer au cours d'affections diverses. L'association à la polyarthrite rhumatoïde a été décrite sans lien physiopathologique évident. Nous rapportons un nouveau cas avec revue de la littérature.

 Observation

Patiente de 65 ans, suivie pour polyarthrite rhumatoïde séropositive déformante évoluant depuis une vingtaine d'années avec atteinte cervicale, prothèse totale de hanche bilatérale, en rémission actuellement. L'examen objectivait un aspect jaunâtre sans péri onyxis des ongles des deux mains avec disparition des lunules et des oedèmes des membres inférieurs sans signes d'insuffisance cardiaque. Le prélèvement mycologique des ongles est négatif.Les explorations ont montré des bronchectasies et une pleurésie, le bilan cardiaque s'est révélé normal.
Devant l'association des anomalies unguéales, atteinte pleuropulmonaire et œdème des membres inférieurs, le diagnostic de syndrome des ongles jaunes a été retenu.

 Discussion

Le syndrome des ongles jaunes associe des anomalies unguéales des mains et des pieds (une coloration jaunâtre des ongles, épaississement de la table unguéale, disparition des lunules), un lymphoedème des membres inférieurs et des manifestations pleuro pulmonaires comportant des épanchements pleuraux. Cette triade complète est rare. L'association dystrophie unguéale et lymphoédème des membres inférieurs est la plus fréquente. Ce syndrome est associé à des pathologies diverses dont la polyarthrite rhumatoïde, les connectivites, les néoplasies... Des auteurs ont suggéré une causalité entre l'activité de la polyarthrite rhumatoïde et ce syndrome. D'autres ont incriminé quelques traitements de fond dont la D-penicillamine.

 Conclusion

Le syndrome des ongles jaunes est une entité rare associant une coloration jaune des ongles, des manifestations pleuropulmonaires et un lymphoedème. La présence de deux éléments suffit pour porter le diagnostic. L'association entre la pathologie unguéale et pulmonaire, comme dans notre observation est la plus rare.

Mots-clefs :
ongles jaunes
polyarthrite rhumatoide

© SFR - Soumission Congrès 2009

Envoyer à un ami Imprimer