© Soumission Congrès 2009
SFR
Société Française de Rhumatologie
Envoyer à un ami Imprimer
 RESUME SELECTIONNE
 O.09

Étude contrôlée contre placebo en double aveugle de l'efficacité du dolasétron dans la fibromyalgie
P. Vergne-Salle, C. Dufauret-Lombard, C. Bonnet, A. Simon, R. Trèves, P. Bertin

 Objectif

Le but de cette étude prospective, randomisée, contrôlée contre placebo et en double aveugle était d'évaluer l'efficacité du dolasétron (un inhibiteur des récepteurs 5-HT3) dans la fibromyalgie pendant 3 mois avec un suivi jusqu'à 12 mois.

 Patients et Méthodes

60 patients souffrant de fibromyalgie répondant aux critères ACR ont été randomisés soit dans le groupe dolasétron (n = 29) à la dose de 12,5 mg/j par voie IV pendant 4 jours à J0, 1 mois (M1), 2 mois (M2) et 3 mois (M3). Le critère principal de jugement était l'amélioration de l'EVA douleur entre J0 et M3. Les critères secondaires étaient l'amélioration de l'EVA entre J0 et M4, M6 et M12, la douleur à la pression des 18 points, le questionnaire d'impact de la fibromyalgie, la qualité de vie (SF-36), des échelles d'anxiété et de dépression, les signes fonctionnels associés et l'amélioration globale jugée par le patient.

 Résultats

53 patients ont terminé la période de traitement de 3 mois, 39 patients ont pu être évalués à 12 mois. L'intensité de la douleur (EVA) était sinificativement diminuée sous dolasétron (- 21,3 mm, sd = 18,6) comparé au placebo (-5,9 mm, sd = 25,5) à M3 (p = 0,04). Les taux de patients ayant une réduction de la douleur > à 30% et >50% étaient de 42,9% et 25% sous dolasétron versus 28% et 16% sous placebo. L'EVA diminuait plus aux cours des visites de suivi à M4, M6 et M12 dans le groupe dolasétron par rapport au groupe placebo. L'amélioration jugée par le patient est significativement supérieure dans le groupe dolasétron à M3 (p = 0,02). Par contre, il n'y avait pas de différence entre les 2 groupes pour les autres critères secondaires.

 Conclusion

Le dolasétron en administration IV intermittente dans la fibromyalgie a une efficacité modérée sur l'intensité douloureuse à 3 mois avec poursuite de l'effet bénéfique à distance.

Mots-clefs :
fibromyalgie
dolasétron
antagoniste des récepteurs 5-HT3

© SFR - Soumission Congrès 2009

Envoyer à un ami Imprimer