© Soumission Congrès 2009
SFR
Société Française de Rhumatologie
Envoyer à un ami Imprimer
 RESUME SELECTIONNE
 O.07

DEFI (Détermination de l’Epidémiologie de la FIbromyalgie) : étude française de prévalence de la fibromyalgie
S. Perrot, P. Ravaud, E. Vicaut, D. Servant, M. Kosa, A. Baleydier, D. Not, L. Pichot

 Objectif

La fibromyalgie (FM) est une affection chronique fréquente ; des données européennes de prévalence existent mais le plus souvent basées sur un questionnaire de dépistage. Des données françaises validées cliniquement représentent un grand intérêt. L'objectif de cette étude est de déterminer la prévalence de la fibromyalgie en population générale français, par une confirmation diagnostique clinique réalisée par un rhumatologue.

 Patients et Méthodes

Cette étude transversale multicentrique, reprenant le schéma de la London Fibromyalgia Epidemiology Study (LFES) comportait un screening en population générale suivi d'une évaluation clinique des sujets dont le dépistage était positif. A la différence de la LFES, cette étude était menée dans 5 zones géographiques différentes : 3 villes de taille moyenne (Toulouse, Grenoble et Lille), le Val de Marne pour la région parisienne et enfin une zone de recrutement rural : le département d'Ille et Vilaine. Dans un premier temps, un organisme de sondage spécialisé, IPSOS, a réalisé un screening téléphonique sur un échantillon aléatoire de 6000 foyers répartis également dans les 5 zones précitées. Le Fibromyalgia Epidemiological Study Screening Questionnaire ou LFES-SQ, validé en français, a été utilisé. Dans un second temps, les sujets considérés comme fibromyalgiques potentiels (FM±) sur la base de ce questionnaire étaient sollicités pour un examen clinique chez un rhumatologue libéral spécialement formé pour cette étude. Les sujets étaient considérés comme fibromyalgiques confirmés (FM+) s'ils remplissaient les critères ACR pour la FM.

 Résultats

Sur les 3081 sujets screenés, 232 (7,5%) étaient considérés FM± (sexe féminin : 71,1%, âge moyen 61,8 ans IC95% [59,5 ; 64,0] ). Parmi ces derniers, 96 sujets (41.4%, sexe féminin : 69,8%, âge moyen : 58,4 ans IC95% [55,5 ; 61,4] ) ont accepté une consultation. Au terme de l'étude, 20 patients (20,8%, 17 femmes, âge moyen 59,9 ans IC95% [50,7 ; 63,1] ) étaient FM+, le diagnostic étant confirmé par les critères de l'ACR.
La prévalence est estimée à 1,5% (IC95% [1,1 ; 2,0] ), calculé à partir de l'algorithme suivant :
Prévalence (%) =  [Ndiagnostic + (Ndiagnostic / Nconsultation) × Nrefus) ] × 100 / Npatients screenés
Ndiagnostic : patients FM+ ; Nrefus : patients FM± refusant la consultation ; Nconsultation : patients FM± acceptant la consultation.

 Conclusion

La prévalence de la fibromyalgie en France estimée à 1,5% corrobore les résultats recueillis dans d'autres études en Europe. Notre étude épidémiologique à large échelle est une des premières à vérifier par un examen clinique rhumatologique le diagnostic de fibromyalgie évoqué par un dépistage téléphonique. Cette étude suggère la nécessité de développer des programmes de prise en charge pour une pathologie non exceptionnelle et très invalidante.

Mots-clefs :
fibromyalgie
Prévalence
epidemiologie

© SFR - Soumission Congrès 2009

Envoyer à un ami Imprimer