© Soumission Congrès 2009
SFR
Société Française de Rhumatologie
Envoyer à un ami Imprimer
 RESUME SELECTIONNE
 

Bactériémie à Erysipelothrix rhusiopathiae au cours d’un lupus érythémateux systémique : à propos d’un cas
I. Bouaroua

 Introduction

L'Erysipelothrix rhusiopathiae est un germe commensal et parfois pathogène de certaines espèces animales, en particulier les porcins et certains poissons. Chez l'homme, ce germe, surtout connu comme agent de l'érysipéloïde, est rarement retrouvé dans les hémocultures ; 3 formes cliniques sont décrites, 2 d'entre elles sont à expression cutanée pure, la troisième est septicémique avec un risque d'endocardite faisant toute la gravité de la maladie.La bactériémie à Erysipelothrix est rare.Nous en rapportons une observation.

 Observation

Il s'agit d'une femme âgée de 25 ans suivie pour un lupus érythémateux disséminé avec atteinte rénale (glomérulonéphrite proliférative diffuse), articulaire (polyarthrite), hématologique (lymphopénie, anémie hémolytique), immunologique et cutanée, la patiente a été mise sous corticothérapie (1 mg/kg/j) associée à des bolus de cyclophosphamide tous les 15 jours, elle a été admise après le 2ème bolus pour une fièvre chiffrée à 39° C et frissons sans autres signes associés. Il y avait une lymphopénie à 1000éléments/mm3, une CRP à 60 mg/l, une VS à 100 mm la 1ère heure, les anticorps anti-nucléaires et anti-DNA natifs étaient négatifs, le taux des compléments (C3,C4,CH50) étaient diminués, les hémocultures ont révélé la présence d'Erysipelothrix rhusiopathiae, aucune porte d'entrée notamment cutanée n'a été retrouvée, une échocardiographie à la recherche d'endocardite a été faite et s'est révélée normale.Une antibiothérapie par amoxicilline et acide clavulanique a été instaurée avec une bonne évolution clinique et biologique. Les bolus de cyclophosphamide ont été repris après 15 jours d'antibiothérapie.

 Conclusion

la bactériémie à Erysipelothrix rhusiopathiae est très rare. Cette observation se singularise par les points suivants :
Aucune porte d'entrée n'a été retrouvée
La bactériémie s'est développée chez une malade immunodéprimée
La rareté de la bactériémie à Erysipelothrix.

Mots-clefs :
Lupus érythémateux systémique
Erysipelothrix rhusiopathiae

© SFR - Soumission Congrès 2009

Envoyer à un ami Imprimer