© Soumission Congrès 2008
SFR
Société Française de Rhumatologie
Envoyer à un ami Imprimer
 RESUME SELECTIONNE
 P.03

Le tissu adipeux intra articulaire de Hoffa dans la gonarthrose: une source majeure d’IL-6
E. Distel, T. Cadoudal, A. Poignard, S. Durant, C. Benelli, X. Chevalier

 Introduction

Dans le genou, le tissu adipeux (TA) infra patellaire de Hoffa, pourrait participer à la production de cytokines et d' adipokines et jouer un rôle paracrine sur le métabolisme du cartilage avoisinant.
Le but de ce travail est de caractériser sur le plan métabolique et fonctionnel le TA du Hoffa chez des patients en surpoids atteints de gonarthrose.

 Patients et Méthodes

Le TA de Hoffa (TAH) et le TA sous cutané (TAsc) à distance du genou sont prélevés chez 12 patients (femmes : âge = 74.6 ± 3.3 ans, IMC = 32.0 ± 1.7 kg/m²) au cours d'une prothèse totale du genou (Protocole Henri Mondor, CE N° 07-34). Une évaluation des caractéristiques cliniques et biologiques des patients a été menée. Le TA de Hoffa est disséqué de façon à enlever la membrane capsulosynoviale, puis rapidement mis dans un milieu de culture. L'expression des gènes du métabolisme lipidique, de l'infiltration macrophagique et de différentes cytokines et adipokines est mesurée par RT PCR en temps réel. La mesure de la sécrétion des cytokines et adipokines est évaluée par méthode Elisa.

 Résultats

Le TAH exprime les marqueurs adipocytaires classiques mais il exprime moins les gènes impliqués dans l'utilisation et le relargage des lipides suggérant un métabolisme lipidique moins efficace. Le profil d'expression des gènes liés à l'inflammation est également modifié ; l'expression des cytokines pro inflammatoires, TNFα, MCP-1, IL-1bet IL-8 est inchangée alors que celle de l'I-L6 est fortement augmentée. Le TAH sécrète ces cytokines à des taux qui sont respectivement de : 28.5±4.5, 6.8±1.7, 4.2±0.9 et 0.4±0.1 ng/g de tissu pour l'IL-6, l'IL-8, MCP-1 et TNF-α. Seule la sécretion d'IL-6 est augmentée par un facteur 2 comparativement à celle provenant du TAsc. Le profil d'expression des gènes liés à l'infiltration macrophagique (EMR1, CD14 and CD68) est inchangé dans le TAH, suggérant que l'augmentation de sécretion d'IL-6 n'est pas liée à cette infiltration macrophagique. De plus, l'augmentation de la sécrétion d'IL-6 s'accompagne d'une augmentation de la sécrétion de son récepteur soluble (IL-6RsR).
~

 Conclusion

Au cours de la gonarthrose, le TA de Hoffa participe fortement à la production locale d'IL-6 et de la forme soluble de son récepteur ; le complexe IL-6/IL6Rs pourrait transmettre un signal aux chondrocytes avoisinants et contribuer significativement à la progression de la gonarthrose.

Mots-clefs :
arthrose
Interleukine 6
Adipocyte

© SFR - Soumission Congrès 2008

Envoyer à un ami Imprimer