© Soumission Congrès 2010
SFR
Société Française de Rhumatologie
Envoyer à un ami Imprimer
 RESUME SELECTIONNE
 Ma.119

La dactylite de la spondylarthropathie touche le plus souvent le troisième rayon et plus le pied que la main et récidive fréquemment : une étude observationnelle monocentrique
J. Payet, S. Paternotte, M. Dougados, V. Burki, A. Durnez, M. Elhaï, I. Fabreguet, E. Koumakis, M. Meyer, F. Roure, L. Gossec

 Introduction

La dactylite est un symptôme classique des spondylarthropathies, mais il est peu étudié. Des travaux antérieurs ont montré que la dactylite est plus fréquente dans les formes périphériques ou dans le rhumatisme psoriasique. Elle peut aussi être un symptôme isolé avant toute autre manifestation de spondylarthrite. L'objectif de l'étude est d'évaluer la prévalence de la dactylite dans une cohorte de patients atteints de spondylathrite et en décrire les caractéristiques cliniques.

 Patients et Méthodes

Etude descriptive monocentrique rétrospective sur une cohorte de patients atteints de spondylarthrite suivis en 2010 dans un service de rhumatologie en France. Chaque patient a répondu à un questionnaire soumis par un médecin du service. Etude de la prévalence de la dactylite selon les sous types de spondylarthrite ainsi que ses caractéristiques cliniques à savoir la localisation précise, l’intensité de la douleur, le délai d’apparition par rapport au diagnostic, la corrélation avec l’âge et le statut HLA B27 et l’efficacité des différents traitements.

 Résultats

Au total, 275 patients ont été inclus dans l’étude. L’âge moyen était de 45 (+/-13) ans, la durée moyenne de la maladie de 17 (+/-12) ans, 61% étaient des hommes. Nous avons recensé 59 patients (21,5%) ayant eu au moins un épisode de dactylite au cours de leur maladie. Le délai moyen entre le diagnostic de spondylarthropathie et le 1er épisode de dactylite était de 6,3 (+/-9,6) ans et il s’agissait d’un symptôme inaugural dans 23,7% des cas. La dactylite était localisée au moins une fois au pied dans 78% des cas et à la main dans 45%. Le 3ème rayon est celui qui est le plus souvent atteint (26% des cas). La douleur relative à la dactylite est le plus souvent intense (64% des cas) et nocturne dans 50% des cas. Le nombre moyen de rayons touchés chez un même patient est de 3 (+/- 2,6) au cours de la maladie. Les traitements par DMARDs et biothérapies ont une efficacité excellente ou bonne dans, respectivement, 51,6% et 82,3% des cas. Aucune corrélation avec le statut HLA B27 ou avec le sexe n’a été mise en évidence. En revanche, la dactylite est plus fréquente dans les forme périphériques et enthésopathiques de spondylarthrite (p<0,001), mais aussi quand le diagnostic d’arthrite réactionnelle a été posé (p = 0,008).

 Conclusion

La dactylite est un symptôme fréquent de la spondylarthrite, touchant le plus souvent les pieds et le 3ème rayon. Elle est souvent associée à une atteinte de type périphérique ou enthésopathique et répond particulièrement bien aux biothérapies.

Mots-clefs :
Spondylarthrite
dactylite
caractéristiques cliniques

© SFR - Soumission Congrès 2010

Envoyer à un ami Imprimer