© Soumission Congrès 2010
SFR
Société Française de Rhumatologie
Envoyer à un ami Imprimer
 RESUME SELECTIONNE
 Ma.55

Maladie osseuse de Paget et bisphosphonates : à propos de 45 cas
S. Mahersi, R. Akrout, I. Hachicha, M. Ezzeddine, H. Fourati, S. Baklouti

 Introduction

La maladie osseuse de Paget est une ostéopathie bénigne caractérisée par un hyper remaniement osseux conduisant à une hypertrophie des os et une structure osseuse anormale. Le traitement de cette maladie a considérablement progressé depuis l'avènement des biphosphonates qui sont de puissants agents anti ostéoclastiques. Le but de ce travail est d'évaluer l'efficacité des biphosphonates dans le traitement des patients pagétiques.

 Matériels et Méthodes

Etude rétrospective comportant 55 malades atteints d'une maladie osseuse de paget colligés dans le service de rhumatologie du CHU Hédi Chaker de Sfax sur une période de 10 ans. Parmi eux 45 malades traités par biphosphonates ont été inclus.

 Résultats

Notre série comporte 23 femmes et 22 hommes. L'age moyen de nos patients est de 67 ans. Les douleurs et les déformations osseuses inaugurent la maladie dans 88.8% des cas. Sur le plan biologique, une augmentation des PAL est notée chez 40 patients. Les radiographies standard montrent un aspect spécifique de la maladie de Paget dans tous les cas. La scintigraphie osseuse pratiquée chez tous les patients, a permis de dépister des foyers radiologiques infra clinique dans 21 cas. Les complications pagétiques ostéoarticulaires et neurosensorielles ont été observées chez 15 patients. Tous les patients de notre série ont bénéficié d'un traitement par les biphosphonates : 15 parmi eux ont reçu l'étidronate (DIDRONEL), 25 patients ont reçu le pamidronate (AREDIA), 4 patients ont été traités par le résidronates et chez un seul patient on a eu recours à l'étidronate puis au pamidronate. L'évolution après un recul de 6 mois était favorable sur le plan clinique et biologique avec disparitions des douleurs et normalisation des PAL.

 Conclusion

Les biphosphonates ont pris une place primordiale dans le traitement de la maladie de paget au cours des dernières décennies. Ils permettent non seulement le contrôle des symptômes à court terme mais aussi permettent de diminuer l'activité biologique de la maladie à long terme.

Mots-clefs :
Paget
Bisphosphonate

© SFR - Soumission Congrès 2010

Envoyer à un ami Imprimer